Accueil / Albums / Tag place /

Lamballe - La Place - 1924

Lamballe - La Place - ND. Phot. 32 - Imp. Phot. Neurdein et Cie, Paris - Villemoisan 1924.jpg Lamballe - La Place - Une maman tient d'une main sa petite fille et de l'autre dirige une poussette - 1903MiniaturesLamballe - La Place - Conversation avec un marin - 1907Lamballe - La Place - Une maman tient d'une main sa petite fille et de l'autre dirige une poussette - 1903MiniaturesLamballe - La Place - Conversation avec un marin - 1907Lamballe - La Place - Une maman tient d'une main sa petite fille et de l'autre dirige une poussette - 1903MiniaturesLamballe - La Place - Conversation avec un marin - 1907Lamballe - La Place - Une maman tient d'une main sa petite fille et de l'autre dirige une poussette - 1903MiniaturesLamballe - La Place - Conversation avec un marin - 1907Lamballe - La Place - Une maman tient d'une main sa petite fille et de l'autre dirige une poussette - 1903MiniaturesLamballe - La Place - Conversation avec un marin - 1907Lamballe - La Place - Une maman tient d'une main sa petite fille et de l'autre dirige une poussette - 1903MiniaturesLamballe - La Place - Conversation avec un marin - 1907Lamballe - La Place - Une maman tient d'une main sa petite fille et de l'autre dirige une poussette - 1903MiniaturesLamballe - La Place - Conversation avec un marin - 1907

Carte postale écrite le 28 décembre 1924 :

« Villemoisan 28.12.1924
Chers frère, sœur et neveux,
Malgré la distance qui nous sépare nous ne pouvons laisser passer le 1er de l'an sans venir vous renouveler nos vœux bien sincères de bonne et heureuse année et surtout bonne santé.
Nous avons eu de vos nouvelles par Anna, nous disant que, vous ma bonne Aimée, vous êtes toujours pas très solide, mais depuis ce temps nous aimons vous croire, sinon bien rétablie, mais en bonne voie de guérison. Et mes grands neveux et nièce que font-ils ?
De notre côté Claude rembarque aujourd'hui et moi j'irai le rejoindre mercredi et sans regret je quitte les Côtes-du-Nord, je suis toujours sale comme un cochon, c'est que de la boue, Je dis souvent que le bon Dieu n'y passe jamais, la cuisine n'est même pas carrelée, c'est que des trous et des bosses.
Notre petite Marie est toujours bien sage et commence à marcher seule.
Avec nos meilleurs souhaits recevez nos affectueux baisers.
Claude. Antoinette. Michel »


Enseignes lisibles :
H-Rageot
Café
Lecerf
Cycles Peugeot
(Habillement?) - Chemiserie (écrit verticalement)

13,6 x 9,1 cm

Auteur
Imp. Phot. Neurdein et Cie, Paris - ND. Phot. N° 32
Score
pas de note
Notez cette photo