Accueil / Albums /

N'oubliez pas votre Poilu - Soldat avec un panneau représentant un billet de cinq Francs - 1916

Gallia 119 - N'oubliez pas votre Poilu - Edition SID Paris - Imp. d'Art Gallia, Paris - Soldat avec un panneau représentant un billet de cinq Francs - 1916.jpg Au monde il donnera Bonheur et Liberté - Femme tenant le drapeau français, guirlande de roses - 1915MiniaturesLa Grande Guerre 1914-15 - Canon français dans le fort de TroyonAu monde il donnera Bonheur et Liberté - Femme tenant le drapeau français, guirlande de roses - 1915MiniaturesLa Grande Guerre 1914-15 - Canon français dans le fort de TroyonAu monde il donnera Bonheur et Liberté - Femme tenant le drapeau français, guirlande de roses - 1915MiniaturesLa Grande Guerre 1914-15 - Canon français dans le fort de TroyonAu monde il donnera Bonheur et Liberté - Femme tenant le drapeau français, guirlande de roses - 1915MiniaturesLa Grande Guerre 1914-15 - Canon français dans le fort de TroyonAu monde il donnera Bonheur et Liberté - Femme tenant le drapeau français, guirlande de roses - 1915MiniaturesLa Grande Guerre 1914-15 - Canon français dans le fort de TroyonAu monde il donnera Bonheur et Liberté - Femme tenant le drapeau français, guirlande de roses - 1915MiniaturesLa Grande Guerre 1914-15 - Canon français dans le fort de TroyonAu monde il donnera Bonheur et Liberté - Femme tenant le drapeau français, guirlande de roses - 1915MiniaturesLa Grande Guerre 1914-15 - Canon français dans le fort de Troyon

Carte postale écrite par un soldat de la Première Guerre Mondiale à son épouse le 1er septembre 1916 :

« 1-9-16
Ma Chère Marie,
Tu m'enverras 120 francs en mandat carte, car en ce moment il en faut un peu moins ; nous payons le vin 0'75 seulement au lieu de 1'30 avant et même 1'50 parfois. Cette différence provient de ce que nous avons monté une coopérative pour le groupe, et où l'on trouve, vin - conserves - et quelques autres articles de première nécessité pour les militaires.
Les débitants du pays enragent, car ils ne vendent plus rien, surtout qu'on donne du vin à l'infanterie qui vient ici.
Reçu tes lettres des 28 courant et pour Ricoux il n'y a qu'à attendre, car je ne les connais pas plus que toi, et en le leur disant il se pourrait qu'ils réclament tous les deux.
Pour vous tous gros baisers.
J Dumont »

8,7 x 13,6 cm

Auteur
Gallia N° 119 - Edition SID, Paris - Imp. d'Art Gallia, Paris
Score
pas de note
Notez cette photo