Accueil / Albums / THÈMES / Militaire / Cartes d'une épouse à son mari à la guerre en 1915 /

Ouvre grand tes bras, mon absent chéri, Pour faire à mes fleurs un bien doux abri - Femme assise avec un bouquet songeant à son mari soldat sur le front - 1915

DIX 121 - Ouvre grand tes bras, mon absent chéri, Pour faire à mes fleurs un bien doux abri - Tirage Bromure G. Piprot, Boulogne-sur-Seine - 1915.jpg Je fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915MiniaturesPouquoi rêver ? puisque demain nous pourrons nous tendre la main ! - Femme assise à sa table d'écriture et songeant à son mari soldat sur le front - 1915Je fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915MiniaturesPouquoi rêver ? puisque demain nous pourrons nous tendre la main ! - Femme assise à sa table d'écriture et songeant à son mari soldat sur le front - 1915Je fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915MiniaturesPouquoi rêver ? puisque demain nous pourrons nous tendre la main ! - Femme assise à sa table d'écriture et songeant à son mari soldat sur le front - 1915Je fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915MiniaturesPouquoi rêver ? puisque demain nous pourrons nous tendre la main ! - Femme assise à sa table d'écriture et songeant à son mari soldat sur le front - 1915Je fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915MiniaturesPouquoi rêver ? puisque demain nous pourrons nous tendre la main ! - Femme assise à sa table d'écriture et songeant à son mari soldat sur le front - 1915Je fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915MiniaturesPouquoi rêver ? puisque demain nous pourrons nous tendre la main ! - Femme assise à sa table d'écriture et songeant à son mari soldat sur le front - 1915Je fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915MiniaturesPouquoi rêver ? puisque demain nous pourrons nous tendre la main ! - Femme assise à sa table d'écriture et songeant à son mari soldat sur le front - 1915

Carte postale écrite le 9 août 1915 par Marie Dumont, d'Arlanc (Puy-de-Dôme), et adressée à son mari soldat sur le front pendant la Première Guerre Mondiale :

« 9/8/15
13 heures
Mon cher Joseph
Aujourd'hui c'était jour de foire mais malgré cela il y avait bien peu de monde. J'ai payé quelques coupons et l'intérêt de 3 billets ; à cette heure les gens partent vite car il fait beau, même très chaud, aussi les travaux des champs pressent.
Nous avons reçu de tes chères nouvelles par tes cartes du 6 et 8, et nous sommes très heureux de savoir que tu n'as pas encore changé, ce qui ne retardera pas ta permission.
A bientôt donc le bonheur de nous revoir, en attendant je t'envoie mes meilleurs baisers et ceux de la famille.
M. Dumont »

8,8 x 13,7 cm

Auteur
DIX - N° 121 - Tirage Bromure G. Piprot, Boulogne-sur-Seine
Score
pas de note
Notez cette photo