Accueil / Albums / THÈMES / Militaire / Cartes d'une épouse à son mari à la guerre en 1915 /

Je fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915

E.M 82 - Je fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - 1915.jpg Ton portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915MiniaturesOuvre grand tes bras, mon absent chéri, Pour faire à mes fleurs un bien doux abri - Femme assise avec un bouquet songeant à son mari soldat sur le front - 1915Ton portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915MiniaturesOuvre grand tes bras, mon absent chéri, Pour faire à mes fleurs un bien doux abri - Femme assise avec un bouquet songeant à son mari soldat sur le front - 1915Ton portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915MiniaturesOuvre grand tes bras, mon absent chéri, Pour faire à mes fleurs un bien doux abri - Femme assise avec un bouquet songeant à son mari soldat sur le front - 1915Ton portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915MiniaturesOuvre grand tes bras, mon absent chéri, Pour faire à mes fleurs un bien doux abri - Femme assise avec un bouquet songeant à son mari soldat sur le front - 1915Ton portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915MiniaturesOuvre grand tes bras, mon absent chéri, Pour faire à mes fleurs un bien doux abri - Femme assise avec un bouquet songeant à son mari soldat sur le front - 1915Ton portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915MiniaturesOuvre grand tes bras, mon absent chéri, Pour faire à mes fleurs un bien doux abri - Femme assise avec un bouquet songeant à son mari soldat sur le front - 1915Ton portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915MiniaturesOuvre grand tes bras, mon absent chéri, Pour faire à mes fleurs un bien doux abri - Femme assise avec un bouquet songeant à son mari soldat sur le front - 1915

Carte postale écrite le 6 août 1915 par Marie Dumont et sa fille Marie-Louise, d'Arlanc (Puy-de-Dôme), et adressée à son mari soldat sur le front pendant la Première Guerre Mondiale :

« 6/8/15
20 heures
Mon cher Joseph
Une journée de plus de passée, et nous avons eu le plaisir de te lire par tes cartes du 2 et 3. A cette date tu nous dis que tu es toujours au même cantonnement ; je crains que cela retarde ta permission ; moi qui avais tant compté les jours ; enfin j'espère malgré tout avoir le bonheur de te voir ce mois-ci.
Ce soir j'ai eu la visite de Mme Gallon et de sa belle-sœur Mme Guillaumin, elles sont venues à 2 heures et sont reparties à 4 heures. Albert a changé de cantonnement ces jours-ci et ils ne savent pas encore dans quelle région il a été.
Tu me demandes si tes lettres nous arrivent intactes ; je ne me suis pas aperçue de rien à part une ou 2 fois qu'il y a eu des mots rayés derrière les photos.
Bonsoir mon petit, à demain le bonheur de te lire.
Je t'envoie tous mes baisers et ceux de la famille.
M. Dumont »

« gros baisers
M. L. D. »

8,7 x 13,8 cm

Auteur
E.M - N° 82 - Tirage Bromure G. Piprot, Boulogne-sur-Seine
Score
pas de note
Notez cette photo