Accueil / Albums / THÈMES / Militaire / Cartes d'une épouse à son mari à la guerre en 1915 /

Ton portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915

E.M 63 - Ton portrait est, là, sur la table Rien n'est pour moi plus agréable - 1915.jpg Charmants Souvenirs - Femme assise sur un banc songeant à son mari soldat, sa fille debout à son côté - 1915MiniaturesJe fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915Charmants Souvenirs - Femme assise sur un banc songeant à son mari soldat, sa fille debout à son côté - 1915MiniaturesJe fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915Charmants Souvenirs - Femme assise sur un banc songeant à son mari soldat, sa fille debout à son côté - 1915MiniaturesJe fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915Charmants Souvenirs - Femme assise sur un banc songeant à son mari soldat, sa fille debout à son côté - 1915MiniaturesJe fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915Charmants Souvenirs - Femme assise sur un banc songeant à son mari soldat, sa fille debout à son côté - 1915MiniaturesJe fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915Charmants Souvenirs - Femme assise sur un banc songeant à son mari soldat, sa fille debout à son côté - 1915MiniaturesJe fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915Charmants Souvenirs - Femme assise sur un banc songeant à son mari soldat, sa fille debout à son côté - 1915MiniaturesJe fais des vœux bien doux et pense à toi cher époux - Femme sur une chaise songeant à son mari soldat sur le front - 1915

Carte postale écrite le 5 août 1915 par Marie Dumont, d'Arlanc (Puy-de-Dôme), et adressée à son mari soldat sur le front pendant la Première Guerre Mondiale :

« 5/8/15
13 heures
Mon cher Joseph
Dans ma lettre de hier j'ai oublié de te dire que le neveu de notre belle-sœur, Antoine Guignabert, était rentré à la section Auto ; il est actuellement à Lyon et sa femme et sa fillette ont été le voir, car il va partir un de ces jours pour le front.
Rien de toi aujourd'hui mon petit, aussi cette journée est bien longue ; il me tarde de savoir dans quelle région tu te trouves.
A bientôt je l'espère le bonheur d'apprendre de tes nouvelles.
Reçois de celle qui t'aime de toute son âme les bien gros baisers.
M. Dumont

Je t'envoie de toute la famille les meilleurs baisers. »

8,8 x 13,8 cm

Auteur
E.M - N° 63 - C.P.I. - Chambre Syndicale Française des Éditeurs de la Carte Postale Illustrée
Score
pas de note
Notez cette photo