Accueil / Albums / THÈMES / Militaire / Cartes d'une épouse à son mari à la guerre en 1915 /

Charmants Souvenirs - Femme assise sur un banc songeant à son mari soldat, sa fille debout à son côté - 1915

M 1111 - Charmants Souvenirs - C.P.I. - Femme assise sur un banc songeant à son mari soldat, sa fille debout à son côté - Dumont 1915.jpg Langage des Timbres des Alliés - Grandeur, Honneur, Valeur, Gloire, Courage, Bravoure, Héroïsme - 1915MiniaturesTon portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915Langage des Timbres des Alliés - Grandeur, Honneur, Valeur, Gloire, Courage, Bravoure, Héroïsme - 1915MiniaturesTon portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915Langage des Timbres des Alliés - Grandeur, Honneur, Valeur, Gloire, Courage, Bravoure, Héroïsme - 1915MiniaturesTon portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915Langage des Timbres des Alliés - Grandeur, Honneur, Valeur, Gloire, Courage, Bravoure, Héroïsme - 1915MiniaturesTon portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915Langage des Timbres des Alliés - Grandeur, Honneur, Valeur, Gloire, Courage, Bravoure, Héroïsme - 1915MiniaturesTon portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915Langage des Timbres des Alliés - Grandeur, Honneur, Valeur, Gloire, Courage, Bravoure, Héroïsme - 1915MiniaturesTon portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915Langage des Timbres des Alliés - Grandeur, Honneur, Valeur, Gloire, Courage, Bravoure, Héroïsme - 1915MiniaturesTon portrait est, là, sur la table, Rien n'est pour moi plus agréable - Épouse songeant à son mari au front - 1915

Carte postale écrite le 11 juillet 1915 par Marie Dumont et sa fille Marie-Louise, d'Arlanc (Puy-de-Dôme), et adressée à son mari soldat sur le front pendant la Première Guerre Mondiale :

« 11/7/15
14 heures
Mon cher Joseph
Point de nouvelles de toi aujourd'hui, aussi c'est une journée bien triste pour moi. J'ose espérer que demain au premier courrier je serai dédommagée, et qu'une de tes chères cartes me portera de tes nouvelles que j'attends avec grande impatience.
Nous partons à Vêpres toutes deux, et avant je t'envoie mes bien gros baisers en attendant le grand bonheur de te les donner moi-même ; reçois de toute la famille les affectueux baisers.
M. Dumont »

« Cher papa
Je vais à vêpres prier pour toi, je t'envoie mille baisers bien doux.
Marie Louise Dumont »

8,4 x 13,7 cm

Auteur
M - N° 1111 - C.P.I. - Chambre Syndicale Française des Éditeurs de la Carte Postale Illustrée
Score
pas de note
Notez cette photo