Accueil / Albums / THÈMES / Militaire / Cartes d'une épouse à son mari à la guerre en 1915 /

A l'absent - Chaque matin j'efface un jour, Quand viendra celui du retour ? - Une femme accoudée sur fauteuil songe aux soldats de la cavalerie - 1915

Gloria 76 - A l'absent - Chaque matin j'efface un jour Quand viendra celui du retour - MBoulanger - 1915.jpg Porte Bonheur Pour nos Soldats - Soldat dans un cadre ruban tricolore entouré de symboles de la chance - 1915MiniaturesFrance et Italie - Heureux retour, Présage de victoire - Soldat français et femme italienne s'enlaçant sur un banc - 1915Porte Bonheur Pour nos Soldats - Soldat dans un cadre ruban tricolore entouré de symboles de la chance - 1915MiniaturesFrance et Italie - Heureux retour, Présage de victoire - Soldat français et femme italienne s'enlaçant sur un banc - 1915Porte Bonheur Pour nos Soldats - Soldat dans un cadre ruban tricolore entouré de symboles de la chance - 1915MiniaturesFrance et Italie - Heureux retour, Présage de victoire - Soldat français et femme italienne s'enlaçant sur un banc - 1915Porte Bonheur Pour nos Soldats - Soldat dans un cadre ruban tricolore entouré de symboles de la chance - 1915MiniaturesFrance et Italie - Heureux retour, Présage de victoire - Soldat français et femme italienne s'enlaçant sur un banc - 1915Porte Bonheur Pour nos Soldats - Soldat dans un cadre ruban tricolore entouré de symboles de la chance - 1915MiniaturesFrance et Italie - Heureux retour, Présage de victoire - Soldat français et femme italienne s'enlaçant sur un banc - 1915Porte Bonheur Pour nos Soldats - Soldat dans un cadre ruban tricolore entouré de symboles de la chance - 1915MiniaturesFrance et Italie - Heureux retour, Présage de victoire - Soldat français et femme italienne s'enlaçant sur un banc - 1915Porte Bonheur Pour nos Soldats - Soldat dans un cadre ruban tricolore entouré de symboles de la chance - 1915MiniaturesFrance et Italie - Heureux retour, Présage de victoire - Soldat français et femme italienne s'enlaçant sur un banc - 1915

Carte postale écrite le 6 juillet 1915 par Marie Dumont, d'Arlanc (Puy-de-Dôme), et adressée à son mari soldat sur le front pendant la Première Guerre Mondiale :

« 6/7/15
13 heures
Nous venons de dîner, et Marie Louise vient de partir pour l'école, le papa est en train de dormir à la salle d'Attente. Après avoir fini ma carte je vais classer les coupons payés hier et dans la semaine et les adresserai à la S.C.
Dans les jounaux de hier nous avons vu que des permissions seraient accordées aux soldats qui sont au front. Nous espérons bien que tu pourras en profiter, nous serions si heureux de te voir.
Dans cette attente je t'envoie mes bien gros baisers, qu'il me tarde tant de te donner moi-même, ainsi que toute la famille.
M. Dumont »

13,7 x 8,7 cm

Auteur
MBoulanger - Gloria N° 76
Score
pas de note
Notez cette photo